Résultats des élections-professionnelles Crolles 2021

La CGT est l’Organisation ayant le plus d’élu-e-s au CSE
Au total, les 30 élu-e-s titulaires du CSE sont constitués de : 11 CGT / 2 CAD / 7 CFDT / 10 CFE-CGC
(La CGT est représentée dans toutes les catégories socio-professionnelles)
La CGT reste la 1ère Organisation Syndicale chez les OATAM
La CGT reste la 2ème Organisation Syndicale du site

La participation totale a été de 70,77% VS 82,03% en 2018 !
La CGT regrette une forte baisse aux 1er et 2ème collèges avec une participation respective de 59,95% et 67,56% VS 78,50% et 81,89% en 2018. En cause, de notre point de vue :
• Le fait que d’une manière générale, les citoyen-ne-s votent moins !
• Le fait que l’organisation du vote du personnel posté mise en place par la direction de ST a été catastrophique et leur a été défavorable (plages horaires très réduites par rapport au personnel non posté, peu d’explications, d’informations sur les modalités du vote électronique sur le site).
• Enfin, notre résultat au 3ème collège reste toujours faible indiquant que les I&C ne considèrent pas que la CGT puisse les représenter. A nous de travailler ce point pour les trois prochaines années, la CGT ayant l’ambition de représenter tou-te-s les salarié-e-s et tous les collèges.

VOTRE EQUIPE CGT SUITE AUX ELECTIONS CSE

ST CROLLES : LA DEMOCRATIE CE N’EST PAS ICI !
LES SALARIE-E-S ONT VOTE, MAIS LA CFDT, LA CFE-CGC ET
LA DIRECTION NE RESPECTENT PAS LA DEMOCRATIE !


A l’issue des élections, une première réunion CSE a eu lieu dans le but de définir un certain nombre de représentant-e-s du personnel pour le bureau du CSE, le CSE Central, les différentes commissions du CSE, les référents relatifs au harcèlement sexuel et les représentants de proximité.
La base de la démocratie serait de respecter le poids de chaque organisation syndicale issu du vote des salarié-e-s. Or, malheureusement, la CFDT, la CFE-CGC et la direction ont fait le choix de s’asseoir dessus.
Bureau du CSE Crolles
Au vu du résultat des élections, la CGT s’est positionnée sur les postes de secrétaire ou secrétaire adjoint.
La CFDT, la CFE-CGC et la direction en ont décidé autrement. Pas de CGT au bureau du CSE.
On retrouve donc, un bureau constitué d’élu-e-s CFDT et CFE-CGC. Autant dire la même équipe ! Les personnes qui voulaient du changement seront ravis d’apprendre qu’il n’en est rien.
CSE Central
Sachant qu’une alliance CFDT, CFE-CGC et UNSA avait exclu tout représentant CGT au CSEC pour l’établissement de ST Rousset, nous avions quelques appréhensions.
Mais heureusement, sur ce point, nous sommes tombés d’accord et le poids électoral de chacune des
 rganisations a été respecté sur un total de 9 sièges titulaires (2 CGT, 3 CFDT, 4 CFE-CGC) et 9 sièges suppléants (3 CGT, 3 CFDT, 3 CFE-CGC).
Commission Santé Sécurité Condition de Travail (CSSCT)
Au vu du nombre d’élu-e-s CSE par organisation syndicale, sur 14 sièges, une répartition juste, dans l’esprit de l’accord de mise en place du CSE, aurait donné : 5 CGT, 5 CFE-CGC / 3 CFDT / 1 CAD.
Or, le résultat est le suivant : 4 CGT / 5 CFE-CGC / 5 CFDT / 0 CAD.
C’est sans vergogne que la CFDT (avec l’appui de la CFE-CGC), s’est approprié 2 sièges qui ne lui reviennent pas.
Représentants de Proximités
La direction sort un nouveau calcul de son chapeau…. Alors que nous devions avoir 6 représentants, la CFE-CGC 5, la CFDT 3 et le CAD 1, la direction nous a sorti un superbe résultat avec CFE-CGC 7, CGT 4, CFDT
3, CAD 1 ! C’est proprement scandaleux et contraire à l’accord de mise en place du CSE. Et la CGT n’entend pas en rester là !
Commissions du CSE (diversité, emploi et compétences, quotidien)
Sur ce point également, nous sommes tombés s’accord et le poids électoral de chacune des organisations a été respecté.
Pour chacune des commissions, sur 10 sièges, la répartition est de : 3 CGT, 3 CFE-CGC, 3 CFDT, 1 CAD.
Référent-e-s relatifs au harcèlement sexuel
Nous avons fait le choix de ne pas présenter de candidat-e, n’étant pas en accord avec la politique menée par la direction de ST sur le sujet (pas de prévention, des victimes pas toujours protégées, des sanctions à géométrie variable suivant le profil des salariés en cause).
La CGT reste toutefois vigilante et compte poursuivre son action sur le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.