RÉORGANISATION CR300, une fusée vers les sommets ?

Depuis quelques semaines,Cr300 est embarqué dans une nouvelle organisation, qui est, selon la direction, indispensable pour atteindre les sommets !
 
Dans un premier temps,la direction nous vend cela comme une révolution industrielle importante pour ST! S’agissant d’une nouvelle organisation du travail, les élus CGT CHSCT et CE, demandent à être informés et consultés sur cette nouvelle organisation de travail, comme le veut la loi. Nous avons reçu une réponse négative de plus, de la part de la direction ! Que cache t’elle ?
Après notre intervention, la direction nous vend la réorganisation comme juste un petit tour de rubik’s cube à 90°, qui ne va changer ni les métiers, ni les conditions de travail. Il s’agit juste d’une évolution pour faire descendre la prise de décisions au niveau du terrain, et d’avoir une meilleure réactivité et gestion des problèmes. En
réalisant cela, nous entrons également dans les standards des FAB’s production de ST.
Cela n’est que le premier étage de la fusée, le plus compliqué pour les salarié-e-s reste à venir.
 
Nous avons l’expérience récente de la réorganisation réalisée sur Crolles 200. La direction a procédé de la même façon. Et voilà que la réorganisation effectuée ne fut pas qu’une évolution du management. Elle a vite engendré une forte polyvalence des OATAM, et dégradé leurs conditions de travail.
Notre syndicat a dénoncé ce non-respect des consultations des instances représentatives du personnel, qui nous permettent d’émettre des avis et préconisations.
Nous sommes très vigilants sur la mise en place de cette nouvelle organisation réalisée qui plus est, en plein boom ramp up! Pourquoi n’a t elle pas été mis en place bien en
avant le ramp up ? Nous serons attentifs à toute dégradations des conditions de travail des salarié-e-s de salle blanche.
 
Merci de nous tenir informer de toutes problématiques (polyvalence accrue, surmenage, sous effectifs, pressions managériale, stagnation d’évolution, problèmes fonctionnels etc…) dû à cette réorganisation !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.