CORONAVIRUS : Déconfinement La CGT signe l’accord mais reste très vigilante

EN RAISON DU RESPECT DES GESTES BARRIERES, NOUS NE POUVONS PAS DISTRIBUER DE TRACTS, NI TOURNER DANS LES EQUIPES COMME HABITUELLEMENT. PAR AILLEURS, LA DIRECTION NE NOUS AUTORISE PAS A ENVOYER DES MESSAGES SUR VOS MAILS PROS.

NOUS CONCENTRONS DONC TOUTE NOTRE ENERGIE DEPUIS DEUX MOIS :

  • A INSPECTER LA MISE EN PLACE DES MESURES DE SECURITE ET REMONTER LES PROBLEMES
  • A INTERPELLER LA DIRECTION ET AIDER L’INSPECTION DU TRAVAIL PAR DIVERS COURIERS ET/OU REUNIONS
  • A PROPOSER DES MESURES ET EN AMELIORER D’AUTRES
  • A PRENDRE VOS AVIS ET REPONDRE A VOS QUESTIONS
  • A COMMUNIQUER EN INTERNE & EXTERNE REGULIEREMENT AVEC LES MOYENS DONT NOUS DISPOSONS.
  • A TRAVAILLER AVEC L’ENSEMBLE DE NOS ELUE-E-S, DES SYNDIQUE-E-S ET DES SALARIE-E-S QUI SONT SUR SITE ET NOUS AIDENT A REMONTER LES INFOS DU TERRAIN.

POUR RAPPEL, PENDANT LE CONFINEMENT ET JUSQU’A PRESENT
Le 18 mars, la CGT a lancé une procédure de Danger Grave et Imminent (DGI) car les mesures de sécurité face au COVID-19 étaient largement insuffisantes. Dans ce contexte, la CGT avait demandé un arrêt temporaire de la production afin de mettre les mesures de sécurité en place.
L’inspectrice du travail a confirmé le manque de mesures de sécurité dans plusieurs rapports.
Ensuite nous avons fait évoluer notre position pour une poursuite d’activité mais très cadrée !
Le DGI est toujours en cours d’instruction et permet avec l’appui de l’inspectrice du travail de contraindre ST à mettre toutes les mesures de sécurité (dont vous pouvez constater chaque jour la mises en place)

POURQUOI LA CGT A SIGNE L’ACCORD ?

Depuis la décision du gouvernement de modifier la prise en charge des personnes vulnérables ou en garde d’enfants (IJSS vers activité partielle), la CGT a demandé dès la parution de l’info et à diverses reprises depuis mi-avril, que ST maintienne la rémunération à 100%.

Que ST ait répondu favorablement à la demande de la CGT est une victoire pour les salarié-e-s concerné-e-s (notamment pour les bas et moyens salaires). Nous continuons à demander l’extension de cette mesure aux salarié-e-s qui ne souhaitent pas mettre leurs enfants à l’école, crèche, assistant-e maternelle et aux intérimaires qui sont actuellement exclus du dispositif.

POURQUOI LA CGT RESTE VIGILANTE ?

Toutes les mesures mises en place par ST se sont faites majoritairement sous la pression du DGI et de l’inspectrice du travail.

Notre position est claire : NOUS voulons une poursuite d’activité mais avec des mesures optimales de sécurité pour les salarié-e-s.

La direction de ST Crolles doit être transparente et loyale dans les éléments communiqués aux organisations syndicales pour que nous puissions garantir la sécurité des salarié-e-s !

La CGT est pour le dialogue, la négociation mais ne sera jamais conciliante lorsque la santé et la sécurité des salarié-e-s sont menacées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.