Intérimaires – Différence de traitement

Lettre à la direction ST Crolles

Bonjour,

Les membres CSE/CSSCT CGT vous ont interpellés à plusieurs reprises lors des récentes réunions téléphoniques sur la différence de traitement dont font l’objet les intérimaires dans le cadre des mesures prises pour faire face au covid-19. Notamment, s’agissant de l’application des accords d’entreprise des 18 et 31 mars 2020 « relatif à l’adaptation de l’organisation des services de fabrication suite à épidémie de covid-19 », d’une part, nous vous avons alertés sur le fait que les intérimaires n’étaient pas ou très peu bénéficiaires de la rotation des effectifs ayant pour conséquence de les surexposer au risque de contamination au covid-19 et d’autre part, nous avons dénoncé le fait que les intérimaires n’aient pas droit comme les salarié-e-s ST aux indemnités kilométriques.

Il est à regretter que la direction de ST Crolles soit restée sourde et muette à nos interpellations, ne favorisant pas le dialogue social. 

A ce jour, il n’y a toujours pas de transparence de votre part sur la rotation des effectifs s’agissant des intérimaires. 

Par ailleurs, sur les indemnités kilométriques, vous avez réaffirmé votre position de traiter différemment les intérimaires dans un communiqué CCRH du 3 avril 2020 stipulant  » Les intérimaires ne sont pas éligibles. » (voir le communiqué CCRH ci-dessous).

Ainsi, sur la question des indemnités kilométriques, la CGT ST France a dû également interpellé la direction de ST France qui en retour a indiqué : « En effet, les intérimaires au sein de notre société et, au même titre que l’ensemble des salarié(e)s, peuvent bénéficier des indemnités kilométriques au titre de nos accords d’entreprise signés en cette période. » (voir le message de la direction ST France ci-dessous).

Cette réponse de la direction ST France confirme le bien fondé des interpellations de la CGT. La direction de ST Crolles bafoue délibérément les droits des salarié-e-s intérimaires et la CGT vous demande de corriger immédiatement la situation. 

Par ailleurs, du fait de cet épisode, la CGT s’interroge sur la bonne foi de la direction de ST Crolles quant à l’application du droit du travail et le déploiement des mesures mises en place dans la cadre du covid-19 pour la santé et la sécurité des salarié-e-s, sur le site de Crolles.

Cordialement,

Le bureau du syndicat CGT STMicroelectronics Crolles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.