COVID-19 : Le Site de ST Crolles est dangereux !

Communiqué de presse – CGT STMicroelectronics Crolles le 25 mars 2020

La direction souhaite cyniquement acheter la santé des salarié-e-s à coup de prime

Le site de ST Crolles est engagé depuis mercredi 18 mars 2020 dans une procédure de Danger Grave et Imminent, initiée par la CGT et soutenue par l’inspection du travail, pour cause de multiples sources de possible contamination et propagation du COVID-19. Alors que ST a annoncé dans la presse une baisse d’effectif, pouvant aller jusqu’à 50%, l’organisation du travail sur le terrain est bien plus complexe que ce titre accrocheur. La direction n’hésite pas à mettre en danger les salarié-e-s, et tente cyniquement d’acheter leur présentéisme pour produire au maximum.


« POUR LA CGT, LA SEULE MESURE RAISONNABLE EST DE FERMER LE SITE TEMPORAIREMENT ! »


C’est ce que défend la CGT depuis plus d’une semaine. Parce qu’il n’y a pas d’autre solution pour limiter la propagation du virus, préserver la santé des salarié-e-s et de leurs proches. C’est pourquoi nous avons déclenché une procédure de Danger Grave et Imminent (DGI) mercredi 18 mars. Lors du CSE extraordinaire qui s’est tenu vendredi 20 mars, une très large majorité d’élu-e-s (CGT, CFDT et CAD-ST) a confirmé le DGI malgré les mesures présentées par la direction. Suite à cette décision, l’inspection du travail a été saisie et appuie la démarche des élu-e-s dans un rapport de 10 pages, détaillant les risques de contaminations dans l’entreprise. Malgré tout, la direction persiste à déployer une série de mesures qui seront inévitablement inefficaces à enrayer la propagation du virus. Depuis vendredi dernier, déjà 16 de nos collègues du site de Crolles ont été renvoyés chez eux, suspectés d’être contaminés par le COVID-19.


Coté production, pour compenser les absences des salarié-e-s en arrêt (pour maladie, garde d’enfants ou à risques), la direction rappelle les intérimaires et cherche des volontaires pour effectuer des heures supplémentaires. Certain-e-s salarié-e-s travaillent entre 50 à 100% voire plus, de leur temps de travail, ce qui est bien loin de l’objectif de l’accord des 50%, et sont par conséquence exposé-e-s très grandement au risque de contamination.
Parallèlement, la direction envisage de verser une prime de 300€ proratisée au temps de présence ! « La santé et vie des collaborateurs » comme ils disent, ne valent pas grand-chose à leurs yeux ! Ceci afin d’inciter les salarié-e-s de la production à venir travailler pendant la période du confinement. Cette mesure est une honte ! Ce sont encore et toujours celles et ceux qui sont les plus fragilisé-e-s qui vont être mis-e-s en danger : celles et ceux qui ont des contrats précaires, qui ne peuvent pas se priver de 300€, les opérateurs/trices de production qui ont des bas salaires, les femmes en particulier.


Pour la CGT, il est inacceptable que les salarié-e-s posté-e-s soient toujours les plus mal traité-e-s et il est également inacceptable que ST oblige les salarié-e-s de journée à venir travailler sur le site alors qu’elles et ils pourraient télétravailler.


La direction de STMicroelectronics porte une lourde responsabilité en ne fermant pas le site de manière temporaire :


– Elle met en danger les salarié-e-s et leurs proches
– Elle favorise la propagation du virus dans le bassin grenoblois participant de ce fait à la saturation des hôpitaux
– Dans le contexte actuel de pénurie, elle prive, de fait, de masques et de gel hydro alcoolique les soignant-e-s des hôpitaux, les personnels des EHPAD, les caissières… pour produire des puces !


La CGT utilise et utilisera tous les moyens à sa disposition pour imposer le choix de la santé de tou-te-s contre la logique financière qui anime le patronat et le gouvernement. Nous encourageons tou-te-s les salarié-e-s à utiliser massivement leur droit de retrait pour assurer leur sécurité individuelle et imposer à la direction la fermeture temporaire du site.


Crolles, le 25 mars 2020

Une pensée sur “COVID-19 : Le Site de ST Crolles est dangereux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.