Négociation ST France – projet d’accord validant que les ingénieurs et cadres pourraient être augmentés tous les trois ans seulement !

La CGT ne signera pas un tel accord ! Mais que vont faire la CFDT et la CFE-CGC ?

Mercredi 21 juillet aura lieu au niveau ST France une relecture du projet d’accord relatif aux principes encadrant les politiques salariales.

Les négociations ont eu lieu en fin d’année 2020 mais en plein mouvement social notamment à Crolles et Grenoble contre le 0% d’augmentation, il aurait été mal venu que des syndicats signent un accord qui acte la possibilité d’être augmenté une fois tous les trois ans seulement pour les ingénieurs et cadres.

Plusieurs mois plus tard, la direction ressort son texte, mais n’est-il toujours pas inacceptable de valider ce recul social ?

« Garantie triennale » : sous ce terme apparemment positif de « garantie », cela veut dire que ST garantie une augmentation tous les trois ans seulement et pas chaque année aux ingénieurs et cadres. Et ST voudrait que des organisations syndicales valident son orientation en termes de politique salariale.

Lorsque ST a commencé à déployer le variable à tous les ingénieurs et cadres, la CGT avait alerté que c’était pour ne plus augmenter les salaires. Et bien nous y voilà !

Rappelons que contrairement aux primes, le salaire conditionne tout un tas d’éléments de rémunération et de droits. Or la stagnation du salaire aura forcément des incidences à moyen et long terme.

La CGT ne signera pas un tel accord, ni en 2020, ni en 2021….

Nous sommes trois organisations syndicales représentatives au niveau de ST France ayant la capacité de valider ou pas un accord d’entreprise.

Pour valider un accord, il est suffisant que deux organisations syndicales signent.

Quelle seront les positions de la CFDT et de la CFE-CGC ?

 

Extrait du projet d’accord :

 

Garantie triennale

Une garantie d’évolution du salaire de base au moins une fois tous les 3 ans est mise en place. Cette garantie s’applique :

  • aux salariés Ingénieurs et Cadres éligibles,
  • éligibles sur une période de 3 ans continus,
  • après analyse de la situation individuelle et à l’exception de ceux placés sous plan de retour à la performance.

Ainsi la situation individuelle du salarié éligible à la garantie triennale et n’ayant pas eu d’augmentation devra être analysée par le manager, et pourra, sauf exception liée notamment à son positionnement salarial, donner lieu à l’attribution d’une augmentation individuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.