Covid : Situation alarmante sur le site de ST Crolles liée en partie par l’absence de mesures collectives de prévention ! La CGT Alerte !

Les 10 et 20 décembre 2021 seule la CGT a demandé à la direction en CSE d’être proactive en matière de prévention, avec des demandes répétées de remise en place de certaines mesures collectives déjà utilisées précédemment dans la gestion de la crise sanitaire. Demandes auxquelles la direction n’a pas fait suite. 

Le 27 décembre 2021, la CGT a envoyé un courrier à la direction du site, lui rappelant l’évolution critique de la situation sanitaire dans l’espace public, l’alertant de la dégradation de la situation sur le site de ST Crolles avec de premiers faits et lui demandant, une nouvelle fois, de rétablir les mesures collectives qui ont été supprimées après l’été, lorsque la situation sanitaire semblait s’être améliorée.

Le 5 janvier 2022, au vu de l’inaction de la direction, privilégiant comme toujours l’activité économique à la santé et à la sécurité des salarié-e-s, la CGT alerte à nouveau la direction (voir extrait courrier ci-dessous).

Aujourd’hui, nous constatons la flambée des cas, et ce au sein des mêmes services / équipes, ce qui nous amène à faire la déduction assez simple que le virus circule très probablement sur le site et cela nous alerte sur le manquement de mesures collectives renforcées dans cette période ! A notre demande, un CSE extra aura lieu vendredi. Nous ne manquerons pas de défendre le renforcement des mesures collectives pour votre santé et sécurité !

Extrait courrier :  

« Mesdames et messieurs de la direction bonjour 

Nous constatons malheureusement chaque jour l’évolution croissante du nombre des cas positifs et des cas contacts sur notre site.  

Comme rappelé dans le protocole national en entreprise,​ où dans ce contexte actuel de reprise épidémique, l’organisation d’un échange dans le cadre du dialogue social de proximité sur la mise en place ou le renforcement des mesures sanitaires au sein de l’entreprise est d’autant plus essentielle (ex : étalement des horaires ; flux de circulation ; mise en place du télétravail etc.) La bonne information de l’ensemble des salariés et la concertation au sein de chaque unité de travail sont également indispensables. 

Dans ce contexte merci de nous donner avant le CSE Extraordinaire les nombres de : 

Cas positifs salarié-e-s du site  / Cas contacts salarié-e-s du site / Cas positifs par équipes cr200mm & 300mm /                            Cas contacts par équipes cr200mm & 300mm / Un point sur l’absentéisme et Si possible pouvons-nous  avoir un graph ou des données quotidiennes afin de voir l’évolution. 

La CGT ST Crolles vous réitère sa demande de renforcement des mesures sanitaires sur le site  avec notamment dans un premier temps:  

  • Remise en place des décalages horaires des entrées / sorties des équipes postées (groupes miroirs décalés de 30′)   
  • Désinfection des places aux restaurants après le passage de chaque convive   
  • Suspension des réunions mensuelles des équipes.   
  • Réduction du nombre de salarié-e-s présents aux AVP….   
  • Application de l’obligation de 3 à 4 jrs pendant 3semaines du télétravail pour les salarié-e-s éligibles 
  • Condamnation des boxs téléphoniques dans la zone flex office 
  • Mise en place capteur de mesure co2 dans les zones bureautiques pour veiller à une aération / ventilation adéquates dans ces zones 
  • Proposition de placement à l’isolement aux salarié-e-s dits « à risque » et les femmes enceintes, avec un complément à 100% de leur rémunération.   

Enfin, nous avons connaissance que le service médical sur le site ne réalise plus systématiquement les tests de dépistage. Or nous avons pris connaissance de situations où des salari-e-s ont rejoints leur poste de travail après un refus de test au service médical et qui derrière ont été testé positif. 

Dans ce contexte il est pour nous incompréhensible de ne pas tester systématiquement les salarié-e-s présentant de premiers symptômes au cours de leur journée de travail et/ou de ne pas les renvoyer chez eux s’isoler et faire les démarches de tests par la suite. 

Nous vous demandons que soit respecter la plus grand prudence et que les tests soient réalisé-e-s systématiquement, ou qu’en cas de fermeture du  service de santé au travail,  les salarié-e-s soient bien renvoyé-e-s chez eux pour faire les démarches de tests par la suite. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.