Absence de mesures collectives de prévention au COVID-19, conduisant à une explosion de cas positifs et un taux d’incidence de 3600, sur le site de ST Crolles

Depuis l’arrivée du COVID-19 sur notre territoire, la mise en place de mesures de prévention répondant aux différents protocoles sanitaires nationaux en entreprise sur le site industriel de ST Crolles n’a jamais été un long fleuve tranquille. Faute d’écoute, nous avons été contraints d’aller très souvent aux forceps pour obtenir l’instauration de mesures collectives. Pour rappel l’inspection du travail a légitimé à chaque reprise les observations et demandes de la CGT ST Crolles, et a sommé à plusieurs reprises la direction locale d’agir.

Avec l’arrivée de la 5eme vagues et du variant Omicron, la situation sanitaire sur le site est alarmante et montre un taux anormalement élevé de cas positifs au sein de l’entreprise ! Depuis début décembre les élu-e-s CGT ne cessent d’alerter et de demander un renforcement des mesures de prévention sur le site ! Ces demandes sont aujourd’hui appuyées par d’autres organisations syndicales et également par la majorité des membres de la CSSCT, mais la direction locale reste de marbre et ne fait rien de signifiant face à la situation.

Constats de la situation sanitaire à ST Crolles :

Lors du CSE extraordinaire du 7 janvier 2022 provoqué par la CGT, la direction a présenté les chiffres et suivi des salarié-e-s positifs, ainsi que les chiffres et suivi des salarié-e-s cas contacts du site de ST Crolles. 

  • Nous avons pu constater qu’entre la semaine 50 / 2021 et la semaine 01 / 2022, le nombre de cas positif sur le site a augmenté par un facteur de*6,71 ou + 671%.
  • Nous avons pu constater qu’entre la semaine 50 / 2021 et la semaine 01 / 2022, le taux d’incidence en Isère est passé de 659 en semaine 50 à 1920 en semaine 01 soit un facteur de *3 ou + 300%. 
  • Si nous réalisons notre propre taux d’incidence ST Crolles celui-ci se situe autour des 3600

Avec nos remontées du terrain, nous constatons qu’un nombre important de salarié-e-s positifs sont issus des mêmes équipes / ateliers et ce dans des espaces temps très rapprochés.  Le nombre de cas positifs qui nous sont remontés par le terrain semble indiquer qu’un nombre important des cas positifs des salarié-e-s du site sont des salarié-e-s posté-e-s, donc des salarié-e-s qui travaillent en salle blanche et qui ne peuvent télétravailler. 

Les élu-e-s et mandaté-e-s ont également rendu un constat assez conséquent de situations de sources de dangers de contamination qui subsistent sur notre site industriel (voir courrier CGT ci-joint adressé à la direction de ST le 11/01/2022).

Pour conclure, ces premiers éléments nous amène à suspecter qu’il y a une très forte probabilité que le virus circule au sein de notre site. Cette situation alarmante de l’explosion du nombre de cas positifs intervient après avoir modifié ou supprimé des mesures de prévention collectives mises en place précédemment. 

Depuis le début de la crise sanitaire nous n’avons pas connu une telle situation.

Par conséquent la CGT ST Crolles, ainsi que la majorité des membres de la CSSCT (CGT et autres syndicats), demandent le retour des précédentes mesures de prévention collectives afin de mettre tout en œuvre pour assurer la santé et la sécurité des salarié-e-s, et poursuivre nos activités industrielles dans les meilleures conditions.

Lire le courrier de la CGT adressé à la Direction le 11 janvier 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.