Courrier CGT ST France sur la situation des personnes vulnérables

Madame, Monsieur,

Nous vous avions écrit pour vous demander le maintien de la prise en charge à 100% des personnes vulnérables. Vous nous avez contacté par téléphone le 26/6 pour nous dire qu’à compter de juillet vous souhaitiez vous en tenir au dispositif légal.

Que dit ce dispositif : qu’il est recommandé que les personnes vulnérables le pouvant restent en télétravail; que pour les autres, les personnes peuvent se rapprocher de leur médecin, et si elles obtiennent un certificat d’isolement, peuvent être mises en chômage partiel.

On constate une différence de traitement inacceptable dans ce domaine de la santé. Car dans le second cas, il y a aura perte de salaire. Et qui sera concerné ? En très grande partie du personnel de la partie industrielle, aux salaires modestes.

Vous nous avez indiqué souhaiter que le maximum de personnes « vulnérables » renouent avec le travail pour leur propre bien. Certes ceci est souhaitable, mais il est impossible de rentrer dans la situation personnelle de chacun, et si un médecin produit un certificat d’isolement, c’est qu’il doit y avoir des raisons précises. Dans ce cas, pénaliser financièrement le salarié  qui a déjà des problèmes de santé est inadmissible. Vu le faible nombre de personnes qui seront concernées, la « charge » financière pour ST de compléter la rémunération est très très très largement à sa portée.

Nous vous demandons donc de revoir votre position.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.