Négociation Accord « Sénior » personnels postés CONSULTATION DES SALARIE-E-S

La direction copie un slogan de la CGT ! ON LACHE RIEN !

Dans notre démarche de démocratie participative, la CGT demande votre avis sur la signature ou NON de l’accord Séniors postés. Attention, la direction s’entêtant à ne pas écouter les syndicats, notamment pour les équipes de nuit, nous signerons l’accord que s’il y a une majorité de FAVORABLE dans CHACUNE des équipes.

Contexte négociation : Pour limiter l’impact du travail posté et de nuit sur la santé et la vie sociale, nous avons construit un projet s’appuyant sur des études de l’INRS (institut national de recherche et sécurité). La CGT a proposé des mesures cohérentes de prévention de la santé, d’amélioration de la vie sociale, de diminution progressive de la pénibilité, tout en prenant en compte les contraintes opérationnelles. Nous avons négocié, élaboré des contre-propositions, jouant le dialogue social. La direction a fait preuve une nouvelle fois de mépris, et de NON reconnaissance, en ne privilégiant que l’opérationnel, au détriment de la santé des salarié-e-s postés. Pour conclure, la direction use encore une fois de chantage pour obtenir la signature des syndicats.

A VOUS de JUGER et de VOTER sur les principales propositions de la direction

Commentaire CGT : Hormis pour les carrières longues (peu de personnes concernées), il y a globalement une régression par rapport au précédent accord.  Alors que précédemment, avec l’ancien accord, les dispositions étaient possibles à partir de 57 ans, la direction introduit aujourd’hui une condition de retraite à taux plein (de 62 ans à 67 ans). Avec le nouvel accord il faudrait donc attendre jusqu’à 62 ans dans le pire des cas. De plus, il y a une différence de traitement trop importante entre salarié-e-s séniors, pénalisant certains parcours professionnels, dont notamment, les salarié-e-s qui ont travaillé en postés ailleurs durant leur carrière.

+Mise en place d’1 equipe fixe (eq3 et 5), binome de compétence avec 1 niveau d’écart de responsabilité max et deux possibilités de calendrier en équipe fixe :
·         Eq3 LMMJ – Eq5 VSD
·         Eq5 L – Eq3 MMJV – Eq5 SD

Commentaire CGT : S’agissant du décalage des horaires, de légères modifications qui vont pour nous, légèrement dans le bon sens pour les équipes « journée » 1, 2, 4. En revanche, pour les équipes nuit 3,5, mesure cosmétique, sans fond, qui a déjà montré son inefficacité dans l’accord précédent => sans aucun intérêt social ni pour la santé. D’autre part, le binôme Eq3/Eq5 doit s’entendre sur un calendrier, et implique qu’une équipe devra travailler 1h30/mois de plus ! La direction n’a pas souhaité mettre en place une disposition proposée par la CGT, soutenue par la CFDT et le CAD qui aurait été plus cohérente avec les préconisations de l’INRS et les exigences opérationnelles. En lien avec la pénibilité des horaires, nous invitons les salarié-e-s s usés par le travail posté, à solliciter le service médical qui a les pleins pouvoirs et normalement l’indépendance vis-à-vis de la direction pour vous en faire bénéficier, sans même attendre d’être proche de la retraite ou les 26/28 ans d’ancienneté… Les médecins du travail ont une responsabilité sur ce sujet et doivent faire de la prévention.

Commentaire CGT : Nous rappelons aux salarié-e-s séniors qu’ils peuvent solliciter le service médical pour des études de poste et des aménagements de poste. A noter que l’accord ne sécurise aucunement les salarié-e-s postés des inaptitudes aux postes pouvant entrainer leur licenciement. La liste des postes contraignants est bien trop réduite (FSI CR200), excluant les pistes, le 3DI, les charges lourdes… Ce qui est lamentable aussi, c’est qu’il n’y a aucune mesure de contrôle sur la différence de traitement des séniors postés aux politiques salariales et d’évolution. Pourquoi ne pas mettre cela en place, si ST Crolles est si bon élève ?

Commentaire CGT : Pour la réduction du temps de travail, essentiel pour un accompagnement progressif des fins de carrières, la direction ne propose que : une disposition légale (retraite progressive), donc pas besoin d’accord. Ou alors une disposition issue d’un accord ST France dont le maintien n’est pas assuré, car prochainement sujette à négociation. Enfin, dernière provocation, elle propose de vous auto financer votre temps partiel avec vos CETC : WAOUHHHH quel progrès et quelle reconnaissance !

Avis de la CGT :

Au vu de nos analyses sur les dispositions proposées, la CGT a un avis défavorable à la signature de l’accord. Les mesures proposées sont bien trop faibles, voire en recul, par rapport à l’impact sur la santé et la vie sociale qu’implique le travail posté et particulièrement de nuit, sur les salarié-e-s. Les dispositions sont également déséquilibrées entre les équipes et les salarié-e-s,

Nous considérons que ST a largement les moyens de faire un accord Séniors postés bien plus ambitieux. D’autres grandes entreprises l’ont fait. ST fait passer les contraintes opérationnelles avant l’impact sur la santé et la vie sociale des salarié-e-s. Cet accord marque pour nous, une nouvelle fois, un grand manque de reconnaissance du travail des salarié-e-s qui usent leur santé pour créer les richesses de ST.

Nous souhaitons vous consulter pour définir notre position finale sur l’accord proposé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.