ST-Trade Union Network, Réseau des syndicats de ST Monde

Réseau des syndicats de ST Monde pour défendre les droits fondamentaux sur tous les sites, être informés et pouvoir intervenir sur la stratégie industrielle
Les syndicats de STMicroelectronics représentant les travailleurs de ST en France, en Italie, en Malaisie, à Malte, et au Maroc ont créé en septembre 2016 ST-TUN, un réseau des syndicats de ST-Monde, sous l’égide d’IndustriAll (IndustriAll est la fédération internationale des syndicats de l’industrie, cf http://www.industriall-union.org/fr), et avec l’appui de l’association React2 (ReAct est une association d’aide à l’organisation de solidarités internationales, cf projet-react.org)

. Les syndicats regroupés dans ST-TUN (pour ST-France : CFE-CGC, CFDT et CGT) ont pour objectif de :

1)Développer la coopération internationale et les actions de solidarité afin de faire respecter les droits fondamentaux des travailleurs sur tous les sites et créer des conditions de travail justes et équitables pour tous les travailleurs.

2) Demander un accord mondial (GFA, pour Global Framework agreement) pour obtenir :
▪ un socle de droits fondamentaux devant être respectés partout dans le monde
▪ un comité groupe mondial pour informer et discuter de la stratégie de ST

IndustriALL Global Union :

c’est une fédération syndicale mondiale fondée à Copenhague en 2012. Elle représente 50 millions de travailleurs des secteurs miniers, de l’énergie et de la manufacture dans 140 pays. C’est une nouvelle force qui agit pour la solidarité et la coopération internationale, pour obtenir de nouveaux droits et de meilleures conditions de travail dans le monde entier.
En France, les syndicats CFE-CGC, CFDT, CGT et FO sont membres de IndustriAll.

Salariés de ST-Muar réunis pour discuter du GFA

Qu’est-ce qu’un GFA ?

Un GFA (Global FrameWork Agreement) est un accord mondial signé entre une fédération syndicale mondiale et une entreprise multinationale pour garantir le respect des droits humains.
De nombreuses entreprises françaises et internationales ont déjà signé un GFA, telles EDF, Renault, Siemens, Lafarge3…

Les syndicats de ST-TUN souhaitent négocier avec la direction de ST un GFA qui contiendrait :

1) la garantie d’un ensemble de droits fondamentaux et de respects de normes internationales :
• droit à l’existence de syndicats, de représentants du personnel, à la négociation collective
• élimination des discriminations et promotion de la diversité
• égalité femmes/hommes en matière de salaire et d’évolution de carrière, protection de la maternité et des droits de la famille
• durée du travail et droits à des congés
• protection sociale
• hygiène, sécurité, conditions de travail, médecine du travail

Nous demandons que ces obligations soient également partagées par les fournisseurs et les sous-traitants, avec l’obligation pour eux de respecter a minima les normes nationales et internationales.

2) la mise en place d’un comité de groupe mondial pour assurer un dialogue social élargi au niveau international.

Notre objectif est d’obtenir des informations de bonne qualité sur les orientations stratégiques du Groupe dans les domaines économique, financier, social et environnemental. C’est particulièrement nécessaire en cas de projet mondial ayant des conséquences sociales importantes.
Une demande de négociations pour le GFA, appuyée par les élus de CEE (Comité d’entreprise européen), a été faite à la direction de ST-Monde par IndustriAll le 13 décembre 2017. La direction a pour l’instant rejeté cette demande. Nous ne renonçons pas, bien au contraire.

All together for a GFA !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.