Projet patronal de Convention Collective Nationale de la Métallurgie : LA LUTTE DOIT CONTINUER DANS LES ENTREPRISES !!!

Depuis maintenant 6 ans, la négociation entre le patronat de la Métallurgie (UIMM) et les 4 syndicats représentatifs (CGT, CFDT, CFE-CGC, FO) est ouverte pour une convention collective nationale, visant à remplacer pour les salarié-e-s de ST, la convention collective parisienne pour les OATAM et la convention collective nationale pour les IC.

Tous les acquis depuis des dizaines d’années, qui font le droit du travail dans notre branche ont été renégociés, les projets mis en réserve pour chacun des thèmes de négociations sont mis à signature en janvier 2022 : classifications, temps de travail, santé et conditions de travail, droits individuels, emploi et formation professionnelle, protection sociale, dialogue social en entreprise, rémunération.

Le 25 novembre 2021, 7000 métallurgistes venus de toute la France ont manifesté à Paris pour exiger que le projet de convention collective nationale, porté par le patronat, soit un projet de progrès pour les salarié-e-
s et non pas une régression sociale sans précédent. Mais, cela ne semble pas suffire car le patronat est soutenu dans son projet par la CFDT, la CFE-CGC et FO qui ont marqué leur intention de le signer !

Une nouvelle fois, face au détricotage du droit du travail, comme cela a pu être le cas lors des ordonnances Macron, la CGT se retrouve seule comme organisation syndicale à vouloir défendre les droits des salarié·e·s. Depuis 2016, la CGT informe seule sur l’existence de cette négociation essentielle.

Nous appelons donc tous les salarié-e-s de ST à interpeller les élu-e-s des organisations CFDT et CFE-CGC qui ont fait part de leur intention de signer le projet patronal de convention collective nationale sans consulter
ni informer les salarié-e-s concernés par celle-ci. Et si le patronat trouvait des signataires sans validation des salarié-e-s, à agir pour empêcher sa mise en œuvre prévue au 1er janvier 2024.


COMME PREMIERES ACTIONS, LA FEDERATION CGT METALLURGIE (FTM-CGT) PROPOSE :

– Dans le respect de la démocratie syndicale, la Fédération CGT de la métallurgie lance une consultation auprès de l’ensemble de la métallurgie pour avoir votre avis sur quelques-unes des dispositions néfastes du
projet patronal de convention collective nationale, et nous espérons que vous serez nombreux à répondre au questionnaire strictement anonyme (5 minutes à remplir) :

-De participer à la mobilisation nationale et interprofessionnelle sur les salaires et l’emploi, prévue le 27 janvier 2022 car le projet patronal de convention collective nationale prévoit : pas d’évolution automatique
des coefficients (Tech et IC concernés) ; diminution de la prime d’ancienneté (OATAM concernés) !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.