Lettre à la DRH ST FRANCE

De CGT ST France

A DRH ST France

Lundi 16 mars

CORONAVIRUS : IL FAUT PROTEGER LA SANTE DES SALARIES DES USINES

Madame, Monsieur,

Le gouvernement a considérablement durçi ces derniers jours et heures les mesures prises pour lutter contre l’épidémie de coronavirus. Nous approchons du confinement.

En comparaison les mesures prises à STMicroelectronics France sont très insuffisantes. 

La priorité absolue est la santé des salariés, de tous les salariés.

Il y a un certain nombre de problèmes concernant les salariés pouvant faire du télétravail. Nous y reviendrons dans la réunion qui doit se tenir en début de semaine.

Nous attirons votre attention sur la situation dans les usines, où les choses continuent un peu comme avant, même si la situation varie suivant les sites.

Comme ces salariés ne peuvent télétravailler, il est indispensable de trouver d’autres solutions pour mettre à l’abri les personnes à risque et protéger l’ensemble des salariés.

Pour commencer nous considérons que rien ne prouve que le travail en salle-blanche soit réellement protecteur vis à vis de ce virus, par ailleurs peu connu. Mais quoi qu’il en soit, le maintien de l’activité industrielle normale oblige les salariés à de multiples contacts, dommageables à leur santé si l’on en croit les recommandations des experts médicaux.

Nous considérons qu’il faut prendre d’urgence plusieurs mesures dont : 

principalement une réduction forte de la production, sans toucher un iota de l’emploi des intérimaires et CDD, permettant de réduire la pression, à l’image de ce qui a été fait à Agrate. Naturellement en maintenant l’intégralité de la rémunération, en ses diverses composantes des salariés.

– des mesures diverses pour réduire les contacts

– des mesures de mise à l’abri de toutes les personnes à risque.

On nous dit que nous suivons de quelques jours la situation italienne. Au vu de la gravité de cette situation, anticiper n’est pas un luxe. Sachant qu’en Italie les syndicats de la métallurgie demandent maintenant la suspension de l’activité industrielle pendant un certain temps.

Nous considérons la priorité absolue est la santé de tous nos salarié.e.s. Le business est dans ce moment secondaire.

Mais il n’y a pas que nos salarié.e.s. Nous avons tous la responsabilité de contribuer à la protection globale de la société dans ces circonstances, comme nous le demandent nos soignants épuisés qui doivent se débrouiller dans des hôpitaux mis à mal par des années de vache maigre.

L’Etat Français ( et l’Etat italien) sont nos actionnaires de référence. Une raison supplémentaire que la direction de ST prenne en compte avant tout les intérêts de la société dans son ensemble. La situation financière de l’entreprise lui permet de faire les efforts demandés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.