Grève féministe le 8 mars contre les inégalités salariales entre femmes et hommes

Manifestation départ 15h40 devant l’hôpital Nord de Grenoble

NOUS SOMMES TOUTES CONCERNEES !!!

  1. Inégalités de salaire et plafond de verre

Les femmes sont moins payées à niveau d’études ou de responsabilité équivalents, elles touchent moins de primes, sont moins souvent encadrantes et accèdent moins aux postes de direction.   

  1. Plafond de mère

En début de vie professionnelle, le « soupçon de maternité » freine l’embauche et la prise de responsabilité. Ensuite, suivant son temps ou ses horaires de travail, soit on ne voit pas ses enfants, soit on renonce à une partie de ses responsabilités et de son salaire en passant à temps partiel !

  1. Ségrégation professionnelle

En moyenne plus diplômées que les hommes, les femmes exercent majoritairement dans les métiers dits féminisés, dévalorisés financièrement. Elles restent encore très minoritaires dans les métiers les plus rémunérateurs.

  1. Télétravail et garde d’enfant

En première ligne pour pallier à la fermeture des écoles et des crèches, les femmes sont sommées de télétravailler tout en gardant les enfants. Résultat : une augmentation du stress et des burn out, une pression accrue des managers et le sentiment de mal faire son travail.

  1. Harcèlement sexuel

80 % des femmes sont victimes de sexisme au travail. Pour éradiquer le sexisme et les violences sexuelles, les manageurs, RH et salarié-e-s doivent être formés, les entreprises sans plan de prévention sanctionnées et les victimes protégées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.