Bizarre, bizarre, les curieux comptes de ST Micro

Heureusement que les multinationales ont quelques obligations… et doivent publier un rapport annuel assez détaillé « United States Securities and Exchange Commission ». Ce sont des rapports publics. C’est là qu’on trouve les rémunérations du staff, du PDG etc.

Penchons nous aujourd’hui sur la page « F49 » du rapport publié en février 2021.

 

Dans le premier tableau, on observe que la France et l’Italie ne font quasiment aucune vente ! La majeure partie des facturations est « attribuée » à Singapour et ensuite viennent les … Pays-Bas, siège de la Holding.

Mieux encore, dans le second tableau on apprend que les Pays-Bas (où il n’y a aucune usine) ont des immobilisations d’un niveau équivalent  à la France et à l’Italie…

Comme tout cela est bizarre ! Et fleure bon les manips financières reprochées aux GAFA ! Car au passage, la France et l’Italie sont perdantes, puisqu’en conséquence, les « résultats » financiers y sont mauvais et qu’il n’y a donc pas d’impôts. Les salariés français aussi (pas de participation aux bénéfices). Quant aux immobilisations très élevées des Pays-Bas… ?

Tout cela est à éclaircir, n’est ce pas ?  Voir notre article sur la participation volée.

Et celui sur les impôts (non) payés en France

http://stmicro.reference-syndicale.fr/2021/05/12/impots-bidden-le-maire-stmicro/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.