NAO 2022 – Réunion n°1 IC du 1er mars : des primes variables au détriment des salaires

Les résultats de ST en 2021 ont été exceptionnels :

+25 % de chiffre d’affaires en 2021 vs 2020 (10,181Md$ -> 12,729Md$)

+80 % de bénéfices en 2021 vs 2020 (1,106Md$ -> 2Md$)

+43% d’investissements -capex- (1,278Md$ -> 1,83Md$, et pour 2022 : prévision entre 3,4 et 3,6 Md€)

+22% de dividendes en 2021 vs 2020 (168M$ -> 205M$)

+288% de rachat d’actions (125M$ -> 485M$)

 

Pour une entreprise qui affirme vouloir investir dans ses salarié-e-s, on s’attendrait à ce que le budget consacré aux augmentations de salaire soit exceptionnel, comme les résultats. Or, ST n’est pas partageuse…

 

Lors de la première réunion de négociation du mardi 1er mars, consacrée à la politique salariale des IC pour 2022, la direction de ST nous a annoncé un budget global de 2,6% pour les augmentations de salaires, promotions, égalité F/H, sans aucune autre précision.

La direction n’a pas voulu préciser la part réservée aux augmentations en indiquant tout de même qu’il n’y aura pas d’augmentation minimum. Avoir 0% d’augmentation, c’est encore plus possible qu’avant !

 

Pour rappel, en 2021, le budget était de 2,5% :

-Augmentations de salaires : budget de 2,3% (0,8% min ou 1,7% min -si pas de variable en 2020 -, sous réserve d’être augmenté).

-Politiques RH : budget de 0,2% (équité de rémunération, carrière des femmes et mobilité).

Dans le bilan NAO 2021, 78% de l’effectif IC (5942 salarié-e-s), ont eu une augmentation de salaire sans changement de coefficient, 9% seulement ont eu une augmentation de salaire avec changement de coefficient et 13% n’ont pas eu d’augmentation de salaire (lorsque 2,4% ont été notés « Opportunity to Improve »).

 

Comme la CGT a pu le dénoncer depuis la généralisation des primes variables à tous les IC, les salaires sont de moins en moins augmentés.

En 2021, budget de 2,8% pour les OATAM et 2,5% pour les IC : écart de 0,3 point !

En 2022, budget de 3% pour les OATAM et 2,6% pour les IC : écart de 0,4 point !

Depuis l’an dernier, la direction sépare les négociations entre OATAM et IC et ce n’est pas pour rien !!!

 

Que représentent véritablement les 2,6% de budget au global de la politique salariale IC 2022, proposée par la direction ?

Les IC constituent une masse salariale de ~600M€.

2,6% de budget correspond à 15,6M€. A comparer avec la rémunération annuelle de Jean-Marc Chéry :

  • +9,3% de salaire en 2021 vs 2020 (856 837$ -> 936 357$)
  • +48% de STI en 2021 vs 2020 (1,285M$ -> 1,907M$)
  • +46% de LTI -actions gratuites- en 2021 vs 2020 (2,224M$ -> 3,240M$)

Le budget IC est donc « un investissement » bien faible au regard des résultats de l’entreprise, de la forte inflation et de l’aggravation des inégalités entre la couche dirigeante de ST et le reste des salarié-e-s.

 

ST a les moyens d’une politique salariale IC à la hauteur de leurs attentes. La CGT revendique :

  • 150€ d’augmentation générale (3,5% de la masse salariale brute)
  • 3% d’enveloppe pour les augmentations individuelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.