NAO 2022 : ce que la CGT portera pour les négociations qui débutent ce lundi 28 février

Pour la CGT, il y a au moins trois éléments à prendre en compte :

  • La très bonne santé de l’industrie des semi-conducteurs, celle de ST à l’unisson, et les plans européens d’investissements dans ce domaine; conséquence : il faut payer correctement les salarié.es, en embaucher de nouveaux et les former.
  • La forte reprise de l’inflation, qui nécessité de compenser cette inflation comme premier élément de la négociation
  • La poursuite de l’aggravation des inégalités entre la couche dirigeante de ST et le reste des salarié.es, notamment les bas salaires. L’intéressement est certes moins inégalitaire (résultat de la bataille menée par la CGT pour signer l’accord), mais d’autres mécanismes (notamment les actions gratuites) aggravent la situation.

En conséquence, et après avoir effectué un sondage avec 400 réponses, la CGT défendra les revendications principales suivantes :

  • 150€ d’augmentation générale
  • 3% d’enveloppe pour les augmentations individuelles

Les autres revendications de la CGT sont : corriger les écarts de salaire et de carrière entre les femmes et les hommes ; définir un budget promotion ; augmenter le budget des ASC (Activités Sociales et Culturelles) ; titulariser les contrats précaires CDD et intérimaires ; garder en CDI au moins 50% des alternants et apprentis ; négocier un accord ST France sur la pénibilité des horaires postés ; la réduction du temps de travail à 32h.

Les négociations commencent aujourd’hui et se terminent vendredi (en théorie !). Nous apporterons différents éléments chiffrés sur les points cités plus haut et ferons un suivi des séances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.