Réunion publique le 26 avril à Crolles

Alors que nous revendiquons un retour social au sein de STMicroelectronics, la direction a pour projet de réduire les relations sociales et la représentation du personnel au strict minimum grâce aux
ordonnances Macron​ ! Par ces ordonnances, le gouvernement a fait disparaitre les instances actuelles
(DP= délégués du personnel, CE = comité d’entreprise et CHSCT = comité Hygiène, sécurité et condition de travail) pour les remplacer en une instance unique, le CSE (comité social et économique)​. Au-delà de la forme, c’est le fond que nous combattons, car le CSE diminue drastiquement les droits et moyens de défense individuelle et collective des salarié-e-s ​!
Voici en détails les changements que la direction souhaite pour notre site classé SEVESO ​à haut risque, de + de 4000 salarié-e-s, travaillant 7jrs/7, H24/24, dans des zones bien différentes et ayant des corps de métiers très variés.
ACTUELLEMENT DP/CE/CHSCT Crolles 1&2 compris APRES AVEC CSE COMMUN Crolles 1&2 120 Postes d’élus 26 Postes d’élus (​plus 26 suppléants mais sans
moyen)
▶ 526 h/mois de travail EN MOINS pour VOTRE représentation et défense !
▶ 94 et non 68 salarié-e-s élu-e-s en moins à vos côtés ! ​Suppléants sans Moyen !
▶ Disparition des 2 instances (DP et CHSCT) qui avaient un tant soit peu de
contre-pouvoir !
● Le Comité Hygiène Sécurité et Condition de Travail (CHSCT) disparait. Actuellement il y a un CHSCT sur Crolles 1 et un sur Crolles 2 avec chacun 12 membres (et 26h/membre) ​en raison de la diversité du site, et surtout un classement SEVESO seuil haut (site à risques très élevés)​. Le projet de la direction est de créer une commission
de 3 membres (La négociation en cours nous a permis d’arracher 14 membres avec seulement 12h​) pour l’ensemble
du site ! Comment une commission avec moitié moins de membres pourraient-elles remplacer 24 salarié-e-s présents sur tous les créneaux horaires et lieux de travail ? Les pouvoirs et moyens  d’actions de cette instance vont être fortement réduits !
● Les Délégués du personnel (DP) ​: C’est l’autre instance éliminée. Les DP avaient pour mission de présenter et défendre auprès de l’employeur les réclamations individuelles et collectives des salarié-e-s ! Les ordonnances proposent la création de Représentants de Proximité (RP), mais avec des attributions et des moyens très réduits par rapport aux DP actuels​. Sauf que, ces représentants de proximités sont facultatifs ! Et bien évidement, la
direction de ST dans sa grande largesse d’esprit nous a clairement dit qu’elle ne souhaite pas mettre en place ces RP​ !
Tout au plus, elle envisage la création de groupes de travail ?!, dont les membres ne seraient pas issus d’élection par les salarié-e-s, mais désigné-e-s (par la direction ? management ?) mais dont on peut douter de la liberté de parole et de la formation syndicale !
Pour couvrir au mieux le site (CR200+300) & ses spécificités la CGT réclame :
● 27 élu-e-s + 27 ​suppléant-e-s​ ​ayant respectivement 27h et 15h soit 1134 hrs /mois ​pour l’ensemble du CSE !
● 20 représentant-e-s de proximité ​ayant 15h de délégation/mois soit 300h + 20 suppléant-e-s !
⇨ Soit un total de 1434h pour 94 salarié-e-s élu-e-s contre 1254h pour 120 élu-e-s actuellement
Au travers de ses diverses communications, ST clame son changement de culture industrielle, sa volonté de mettre les salarié-e-s au centre des décisions ! Mais en réalité, elle prépare son diktat social, en réduisant au quasi silence les SALARIE-E-S ! STOP A CELA ! RECLAMONS UN RETOUR SOCIAL !

La CGT Stmicroelectronics invitent les salariés et riverains à une réunion publique d’information

Le jeudi 26 avril 2018 à 20h00

Salle Cascade à Crolles ( 30 place de la mairie)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.