Lettre de demande de réouverture négociations « prime pouvoir d’achat »

Voici le courrier adressé à la direction de ST France

Vendredi 15/02/2019

A l’attention de Mr Jean-Marc Chery CEO ST Microélectronics, et Mr Suquet François, Mme Anne Inizan, Mme Myriam Terrier de la direction des ressources humaines ST France.
Objet : Demande de réouverture des négociations de la prime de soutien au pouvoir d’achat.
Bonjour
Par ce courrier les délégués syndicaux CGT STmicroelectronics Crolles, tiennent à vous exprimer leurs profonds mécontentements concernant votre gestion de la négociation « prime soutien au pouvoir d’achat » supplément d’intéressement, du délai de signature, ainsi que de l’ultimatum communiqué 6h avant la signature du relevé de décision, ce qui est une attitude inadmissible de votre part. Cela surtout après avoir eu au téléphone notre DRH local Mr Canaguier, Vendredi 7 / 02 au soir, qui nous informait que s’il n’y avait pas d’accord, vous réaliseriez un accord unilatéral moins avantageux. Nous constatons que nous n’avons pas la même notion de moins avantageux.
Nous dénonçons fermement ce mensonge et cette attitude d’ultimatum qui ont entrainé un climat de vives tensions à ST Crolles.
Nous vous informons qu’au moment où vous informiez tous les salarié-e-s de ST France via une communication générale, notre syndicat via ses élus et mandatés, était en train de finir la consultation des salarié-e-s de Crolles. Cette annonce surprise a mis en difficulté bon nombre de nos élus et mandatés, qui ont dû gérer des situations de violences verbales, voire physique par une minorité de salariés, qui n’avaient pas tous les tenants et aboutissants à ce moment-là. Après de nombreuses explications, la raison est revenue, et nous saluons le sang froid de nos élus et mandatés.
Vous êtes loin sans savoir que de nombreux salarié-e-s ont exprimé leur soutien à leurs représentants et une première réponse collective avec des participations à des assemblées et à des débrayages de salarié-e-s s’est manifestée sur Crolles depuis le vendredi 07/02/2019, dans pratiquement toutes les équipes manufacturing.
Au vu de la situation et d’une demande massive des salarié-e-s pour une reprise des discussions et négociations, nous vous demandons la réouverture des négociations à ce sujet.
Aussi, comme il a été faussement communiqué aux salarié-e-s de Crolles, qu’aucune proposition ne vous a été faite en réunions de négociations, nous vous rappelons nos revendications :
 Utiliser le dispositif d’exonérations de charges et d’impositions pour l’entreprise et les salariés, de la « prime Macron » et non pas le supplément d’intéressement.
 1000euros pour tous les salariés jusqu’à la tranche de 54 000euros brut / an
 L’ouverture de négociation salariale.
Nous vous invitons également à changer de « véhicule » pour répondre à l’ invitation du président faite aux entreprises qui le peuvent de verser une prime, en choisissant un véhicule « gagnant-gagnant » , moins consommateur pour vous, avec le type « prime Macron » et qui émet moins d’émissions nuisibles ( impact aides sociales, prime activité etc…surtout pour une mesure ponctuelle…) pour les salarié-e-s, que le modèle choisi de « supplément d’intéressement ».
Sachant aussi que vous étiez prêt à verser une somme supplémentaire pour les compensations de l’impact d’impôts & CSG, RDS pour les salarié-e-s, nous vous invitons également à utiliser cette somme pour compléter l’enveloppe qui pourrait être versée sous la forme de la prime Macron, si vous ouvrez les négociations.
Dans l’attente d’une réouverture des négociations, veuillez recevoir nos salutations,

Les délègues syndicaux CGT ST Crolles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.